Les basiques pour réussir sa stratégie SEO en 2020 

La première page en référencement naturel,  ton objectif en 2020 sera. 

Parce que gratter des positions sur les moteurs de recherche, c’est un travail de fond. Pas de vaudou, pas de passe-passe et encore moins de bonnes vieilles recettes de grand-mère. Mais de la discipline. 

Au début, il y avait Google. Et puis Google a dit qu’il fallait faire du contenu. Là, c’est toujours vrai en 2020. Depuis quelques années, il fait publier. Pas n’importe quoi, il faut du contenu engageant. Ce que je m’apprête à vous dire est vrai sur votre site web comme sur les réseaux sociaux: il vous faut une communauté. Et comment créer une troupe de fans ? Il va falloir commencer par définir votre … persona. Vous commencez à me connaître, le persona, c’est mon dada. Là, par exemple, j’écris surtout pour mon persona à moi, dirigeant de Plug and Pulse, qui est un dirigeant aussi. Il aimerait bien avoir un meilleur positionnement sur Google, il aime le digital mais ne le maîtrise pas totalement.

Avant de rédiger un contenu, que ce soit sur Linkedin ou sur www.plugandpulse.fr, je le fais passer à la moulinette avec cet outil de validation de contenu. Par exemple l’article que je suis en train d’écrire:

Les bases
1- à qui est-ce que je m’adresse: Mathieu.
2- à quel stade du funnel de conversion se trouve mon persona ? (attirance, considération, conversion, fidélisation)
3- quel est mon sujet ? 
4- le format choisi, parmi les formats préférés du persona (infographie, vidéo, cas pratique, etc.).
5- le ou les supports selon ceux utilisés par mon persona.
6- est-ce que la publication est tributaire d’un autre contenu (exemple, le Call to Action).

Les notes
7- est-ce que cet article va susciter un engagement particulier (like, commentaire, partage, action) ?
8- est-ce que ce contenu apporte une valeur ajoutée à mon persona où je pollue la toile avec du déjà lu? Est-ce que je suis là où mon persona m’attend ?
9- est-ce que mon persona, qui a probablement une communauté de gens comme lui, va partager le contenu?
10- et le persona que je ne cible pas, est-ce qu’il partagera pour que d’autres non persona, que je ne cible pas non plus, me lisent ?
11- est-ce que les autres experts SEO de mon réseau peuvent être intéressés et partager ?
12- est-ce que c’est difficile de créer ce contenu ? Dois-je aller faire des interviews à Auxerre ? A priori non.
13- est-ce que je vais devoir payer pour créer mon article. Là encore, c’est assez simple.

Certaines colonnes comptent double, d’autres, la moitié, et d’autres sont carrément négatives. A la fin, vous avez un score. Si celui-ci passe la barème que vous avez indiqué, alors l’article est transvasé automatiquement dans un autre tableau où on s’intéressera au planning et aux ressources associés.

Si vous avez vu que l’exemple est faussé car cet article ne passait pas la note de 35, alors vous êtes très fort(e).  Comme quoi, on est toujours plus fort que la machine. Mais je ne fais rien sans cet outil et mes clients non plus.  Laissez-moi un commentaire en bas de la page et nous vous enverrons cet outil maison (excel) avec plaisir ! Vous verrez qu’il y a un mode d’emploi ultra précis pour vous aider à établir vos notes. Voilà pour le contenu. Et quoi d’autres en 2020 ? 

La vidéo a toujours le modjo en 2020

En 2019, les contenus vidéo étaient ultra plébiscités. La tendance s’inscrit dans la durée. Regardez les outils qui existent pour faire soi-même des vidéos, il y en a une palanquée et ce sera l’objet d’un prochain article. Et je vais vous dire pourquoi créer des vidéos, c’est bien:  

–  ce format est 50 fois plus engageant qu’un article: l’internaute, avec la vignette et le temps affiché, décidera très rapidement de lire ou de ne pas lire.
– lire une vidéo prend un peu de temps. L’internaute reste sur votre page, et paf, c’est votre quality score de Google qui augmente. Avec cela vous prendrez quoi ? Un meilleur référencement bien-sûr.
– on partage plus facilement une vidéo.
– une vidéo prend de la place, sur un téléphone, elle prend tout l’écran. Le visiteur, comptant vous zapper dans une totale indifférence, se retrouve tout de même face à ce contenu vidéo qui l’attire et qui est plus long à scroller … hé hé, le piège se referme.
D’autres statistiques sur le média vidéo ici.

 

L’image va bien aussi, mais pas n’importe comment

Je vous vois déjà pouffer un ouf de soulagement: « je n’ai pas de budget pour faire des vidéos, pas le temps de faire des articles ou des slideshares, mais des images, je peux ». Alors là, c’est un sujet qui va plus loin que le simple SEO (qui n’est pas simple, d’ailleurs). Il faut de l’authenticité. Même en image, il faut de la valeur ajoutée et de la cohérence. Et pourquoi M’sieur dame ? Je m’en vais vous le dire:

– Instagram a habitué l’internaute a des images de qualité.
– On ne peut plus voir les mêmes images de bases de données encore et encore. Cela fait à peu près le même effet que lorsqu’on vous sert le même bonhomme gris à la tête toute ronde dans les présentations PowerPoint.

Petits conseils à la volée. Variez les formats, mais gardez (ou faites-vous) une identité par l’image. Utilisez le format SVG. Faites attention au poids de l’image et au texte alt.   

 

Les backlinks: pas de link, pas de trafic

Je ne suis pas très fier de cette rime emprunté à Jean-Michel Apeuprès (rappelez-vous). S’il n’y a pas de liens pointant vers votre site, Google ne vous fera pas confiance. Si les liens de ces sites « ami » n’ont rien à voir avec votre activité ou s’ils ont une mauvaise note de domaine, alors autant arrêter de payer un hébergement dès maintenant. Utilisez le backlink checker de Arhefs, référence dans le domaine. Il est gratuit. 

Prêt(e) à demander des liens vers votre site ? C’est fastidieux. C’est lourd. Mais c’est utile.

 

Et si vous ne faites le minimum, évitez la balle dans le pied

Il y a quelques petites choses à vérifier pour éviter de se tirer des balles dans le pied, voici une petite liste:
– soyez mobile friendly. Sinon vous êtes tout simplement oublié comme un vieux tonton sénile qu’on relègue en bout de table. Pour vous assurer que tout va bien, voici un outil parfait, et gratuit.
– votre site doit être en https (et pas http). Question de sécurité. Attention à ne pas créer deux pages (une en http et l’autre en https). Cela reviendrait à faire du contenu dupliqué. Google déteste. Pan. Vous n’existez plus.
– Soyez rapide. Les visiteurs s’ennuient. Faites un test de performance en utilisant l’outil gratuit de GT metrix. Mettez en place les propositions faciles d’optimisation.

 

 

 

Ah si, un dernier astuce pour mesurer vos bons résultats. Comparez-vous à vos 3 concurrents les plus importants sur les 10 expressions les plus utilisées pour vous trouver (normalement). Cet outil est parfait pour cela. Surveillez tous les mois, et si vous voulez plus de détails, j’ai déjà écrit un article dessusVoilà, vous êtes armé(e). Maintenant, retroussez-vous les manches et c’est parti! Bonne chance 🙂 

 

 

 


Et n’oubliez pas que que toute la joyeuse équipe de Plug and Pulse est à votre disposition pour vous conseiller! Et si on commençait par une audit gratuit et sans engagement ?

Au plaisir de vous revoir !

Xavier Gueny, Fondateur de Plug&Pulse. 

“Pour obtenir ce que vous n'avez jamais eu, vous devez faire ce que vous n'avez jamais fait" julierochonvisibiliteweb.com